Questions Fréquemment Posées

Mise à jour Janvier 2019

PHOTOGRAPHIE

• Quand/comment as-tu commencé la photo ?

J’ai commencé à prendre des photos lors de mon voyage en Guyane & aux Antilles, en 2001, avec de simples appareils jetables. En rentrant en France, j’ai eu des commentaires positifs sur mes images mais ce n’est qu’en Australie où j’ai véritablement développé ma passion. J’ai rencontré un photographe et musicien américain qui m’a encouragé à poursuivre cette envie. Je n’ai pas suivi de long cursus dans ce sens, si ce n’est un workshop spécialisé dans le reportage photographique au Centre Australien pour la Photographie.


• Quel matériel utilises-tu ?

Mon père collectionnait les appareils argentiques. J’ai donc débuté avec un Nikon FM2, qui m’a accompagné aux Etats-Unis et en Australie. Aujourd’hui, j’utilise principalement un Nikon D750 avec des objectifs de 35mm et 50mm. J’ai également un trépied Manfrotto, une télécommande infrarouge Nikon lorsque je souhaite faire quelques auto-portraits et un mini-studio photo dans mon appartement à Paris (avec un support PhotoSEL, des fonds de couleurs achetés chez Objectif Bastille à Paris et des éclairages Elinchrom)


• Qu’aimes-tu photographier plus particulièrement ?

Je suis avant tout portraitiste et photographe lifestyle. J’aime mettre en avant des lieux et visages singuliers, sublimer des regards, insister sur un détail, de manière assez spontanée et toujours avec bienveillance. Un shooting doit rester agréable et fun tout en étant professionnel.


• Fais-tu des photos de mariage ?

La seule fois où j’ai accepté a été pour une de mes meilleures amies, lors d’une double célébration au Pérou et en Suède (elle est Péruvienne et son mari Suédois!). Mais j’avoue préférer effectuer des portraits, avant ou après cérémonie, par exemple.


• Quel(le)s photographes t’inspirent ?

J’ai une petite collection d’ouvrages photographiques et ceux qui tiennent une place particulière à mes yeux sont ceux de Sebastiao Salgado. J’ai eu la chance de voir plusieurs de ses expositions et à chaque fois je suis captivée par la force et la poésie qui se dégagent de ses images. Ses reportages et ses paysages en noir et blanc sont sublimes.
J’aime également beaucoup le travail de Willy Ronis, Brassaï et Robert Franck dans les incontournables ainsi qu’Alain Laboile, Stefan Rappo et Florian Gruet plus récemment.

INTERNATIONAL

• Comment es-tu devenue Australienne ?

C’est la question que l’on me pose très souvent. Mes parents ne sont pas Australiens (et ne parlent pas anglais). Je n’ai pas non plus épousé un surfeur ! En réalité, j’ai été sponsorisée par une startup dans le domaine du digital, à Sydney. A mon arrivée en 2005, j’ai été tour à tour hôtesse, agent de call center, commerciale et vendeuse.
J’ai recommencé ma vie à zéro alors que j’étais déjà bilingue (j’avais passé 3 ans à Dublin) et que j’avais acquis une petite expérience professionnelle (chez Microsoft & Publicis). Mais avec beaucoup de détermination (j’ai obtenu 3 visas différents), un peu de patience (le processus a duré 4 ans) et un brin de chance, j’ai enfin obtenu mon passeport avec un joli kangourou en 2009.


• Comment s’est passé ton retour en France?

Extrêmement bien! Après 13 ans à l’étranger, j’étais plutôt impatiente à l’idée de m’installer en France et vivre à Paris pour la première fois. La décision avait été mûrement réfléchie et souhaitée. Tout s’est passé très vite et, dès mon arrivée, j’ai eu la chance de pouvoir vivre en collocation avec un ami, dans son immense maison. J’ai trouvé un premier poste en moins de 2 mois et j’ai acheté mon appartement dans le 11ème arrondissement 1 an après environ.
Bien sûr, des choses manquaient, comme voir la mer et aller nager le matin, mais d’autres éléments ont pris progressivement de l’importance et un équilibre s’est mis en place petit à petit.


• Je pars bientôt m’installer en Australie, peux-tu m’aider ?

Je reçois toujours des demandes de conseil et d’aide pour s’expatrier en Australie. Chaque cas étant bien différent et les lois d’immigration changeant régulièrement, je ne suis malheureusement pas en mesure de fournir une recommandation adaptée à chacun. Mais il existe de nombreuses possibilités pour s’installer là-bas et avec de l’énergie, de la patience et beaucoup de ténacité, vous pourrez faire aboutir votre projet.


• Quel est ton pays préféré ?

L’Asie du Sud-Est, et en particulier la Birmanie, m’a vraiment marqué grâce à son patrimoine culturel, la diversité des paysages, la gentillesse des locaux, les plages sublimes, les odeurs de rues, la nourriture,..
J’aimerais aussi citer la Nouvelle-Zélande, avec ces étendues à perte de vue, et la Californie.

These Images Are Subject Copyright